On prend chaque jour des mesures d’adaptation

Lorsque vous entendez le mot « adaptation », pensez-vous automatiquement aux personnes handicapées? Ça ne devrait pas être le cas.

Des mesures d’adaptation sont prises chaque jour dans le milieu de travail. Par exemple, vous devez peut-être arriver au travail un peu en retard certains jours lorsque vous devez laisser votre enfant à la garderie à une heure particulière. Votre employeur accepte de modifier l’heure à laquelle vous commencez à travailler ces jours-là. J’ai peut-être besoin d’une pause-café de cinq minutes chaque heure au lieu d’une seule pause de 15 minutes à 10 h 30 pour m’éclaircir les idées et m’étirer. C’est une stratégie qui me permet de demeurer mentalement alerte et en santé. Une autre personne pourrait avoir besoin d’un plus grand écran ou d’un téléagrandisseur parce que sa vue n’est plus aussi bonne qu’avant.

Nous révélons notre besoin d’adaptations dans notre milieu de travail pour devenir plus productifs et nous permettre de donner le meilleur de nous-mêmes au travail. Des mesures d’adaptation sont prises chaque jour dans le milieu de travail. Mais lorsque nous commençons à parler d’adaptations pour les personnes handicapées, quelque chose change. Les gens commencent à les considérer comme un traitement de faveur ou quelque chose qui coûtera très cher, alors qu’il n’en est pas le cas. En fait, la majorité des adaptations coûtent moins de 500 $, et pourtant, les avantages pour l’entreprise sous forme de réduction de l’absentéisme et du présentéisme, d’amélioration de l’engagement dans le milieu de travail et d’un accroissement de la confiance sont inestimables!